uschapters
Hard times in New York Town


Tag: Le monde mystérieux des dates à Manhattan


Kevin le kiné


Mon mec s’est pété le coude en cinq morceaux l’année dernière. Trois fois par semaine pendant 3 mois, il s’est donc rendu au cabinet de Kevin le kiné. Il a fini par l’inviter à diner *.

Kevin est arrivé. Il a béé d’admiration devant nos pâtes champignons-tomate pourtant plutôt basiques. J’ai observé en rigolant son look studieusement hipster (bon, et ses fesses qui sont un peu un chef d’oeuvre dans le genre prof de yoga).

En mangeant, Kevin s’est lancé dans une explication des dates new-yorkais. Parce que vraiment, nous, les dates new-yorkais on a du mal à comprendre.

Donc Kevin a 38 ans, il est plutôt beau, très avenant. Il gagne bien sa vie et a un boulot assez cool. Sur la pyramide de la prédation amoureuse, Kevin devrait être plutôt haut, à dominer pépère sur sa branche. Et en fait non. Kevin galère. Ca fait dix ans qu’il « date », et il n’a pas peur de dire qu’il en a sa claque.

– il en a marre de passer du temps sur internet à dégoter des copines potentielles. A l’écouter, New York n’est pas trop l’endroit où on se balade sur l’avenue le coeur ouvert à l’inconnu. Tu vas sur match.com et tu la fermes.

– il en a marre de faire de la gestion de « dates ». Il est à l’heure actuelle à la tête d’un cheptel d’une dizaine de « dates », et c’est la cata pour répondre aux texts, relancer correctement et se rappeler des bonnes anecdotes. Je lui dis « ben « date » une seule fille ». Sotte que je suis. Le système est vérolé jusqu’à l’os : les filles qu’il « date », « datent » elles-mêmes comme des forcenées, leur premier vendredi de libre pour un diner aux chandelles est deux mois plus tard. Il faut bien que le pauvre Kevin s’occupe entretemps.

– il trouve ça ruineux (puisque visiblement c’est réellement les garçons qui régalent).

– il a envie de se marier et d’avoir des gosses, et ça commence à le gonfler de revenir toujours à la case départ premier diner jolie chemise sourires contraints « alors tu viens d’où tu fais quoi dans la vie ». Kevin concède qu’à force, il finit par se vautrer dans le monde de l’hyper-compétition « datesque », et refuse de rappeler des filles pourtant sympa pour des raisons pourries.

Bref, Kevin, 38 ans, plutôt beau, partagerait aventures et plus si affinités. Contacter uschapters pour ses coordonnées.

 

j’ai parfois l’impression que mon mec fait un concours « devenir ami avec les types les plus improbables ». L’idée d’inviter en même temps son PDG, ma soeur et un type qu’il a croisé dans le bus ne l’effraie pas du tout.

Membres d'un couple franco-américain en plein clash culturel sur la définition du couple

Le monde mystérieux des dates à Manhattan


Pour des raisons exclusivement sociologiques, je regrette parfois d’être trop maquée, trop munie d’enfants et accessoirement beaucoup trop enceinte pour pouvoir vivre des « dates », ce truc si typiquement new-yorkais.

Alors les « dates », c’est sortir ensemble, mais pas vraiment. En gros :

1/ pendant toute la phase de « dating », l’homme paie l’addition, la femme espère être rappelée (se référer à cet article incroyabilissime dégoté par Anne).

2/ tu t’embrasses et tu couches ensemble comme un couple à l’européenne …

3/ … mais tu peux « dater » plusieurs personnes à la fois, c’est toléré et même normal. Les new-yorkais « datent » donc avec une frénésie épuisante. Kevin mon copain kiné « date » une dizaine de personnes en même temps, le chiffre n’est pas dingue. C’est donc en quelque sorte du butinage légal.

4/ les sites de rencontre jouent un rôle capital. Il y en a un paquet, ça prend des plombes de remplir ton profil, mais après, tu peux tomber sur l’homme de ta vie – ou comme ma copine Irene, une pépite : la photo d’un gros chauve qui tient un énorme poisson -métaphore subtile- avec « Bonjour ! Je m’appelle X, je suis flic. On se voit ? » (l’anecdote est véridique, j’ai juste changé le prénom de Sophie).

5/ Après avoir « daté » pendant une période variant de quelques semaines à quelques années, la conversation de l’exclusivité s’impose. C’est à la fille d’ouvrir le sujet. Le couple peut alors décider de devenir « exclusif ».

6/ Dès que l’exclusivité est mutuellement consentie, tromper c’est mal. L’annonce d’exclusivité est donc faite à tes copains en grande pompe. Ce qui rajoute un étage à la construction sociale du couple « fiançailles-mariage-achat d’appart (ou pas)-gamins ».

7/ A ce moment là, tu deviens donc un couple à l’européenne.

Voilà voilà. En théorie c’est rigolo (et lunaire), en pratique tout le monde semble trouver ça hyper-insatisfaisant : les filles disent que c’est déprimant, les mecs râlent parce que c’est ruineux.

Et appel à témoins : si j’ai loupé des éléments clés, ou si vous n’êtes pas d’accord, merci de m’éclairer !! tout avis est précieux.

The way yoouuuuung lovers do

Comment trouver l’âme soeur à coup sûr


Déniché in extremis pour la St Valentin, un nouveau concept en carton : les matchmakers. Oui oui, la bonne vieille entremetteuse de la place du peuple à Shanghai, mais en version haut de gamme.

Amy Laurent, « relationship expert and executive matchmaker », présentée dans un article de Garance Doré comme « l’une des meilleures matchmakers des Etats-Unis », prononçait dans l’article de si réjouissants poncifs sur les relations amoureuses que j’ai voulu enquêter. Bilan, après étude approfondie de son site :

  • Dans la partie blog, la preuve que la collection Harlequin a encore de beaux jours devant elle. « J’ai reçu des nouvelles de l’un de mes clients et de sa fabuleuse blonde aux jambes interminables, à qui je l’ai présenté il y a peine deux mois. Ils m’ont appelé pour me dire qu’elle emménageait le mois prochain dans son triplex huppé de Tribeca ». Etc.
  • Encore plus flagrant : Joue au jeu des sept différences entre la partie « services aux hommes » et la partie « services aux femmes« . Le premier à avoir repéré toutes les incongruités* se verra offrir une séquence de matchmaking présidé par mes soins. Tremblez célibataires …

* exemple : on demande trois photos aux femmes, mais leur salaire aux hommes