uschapters
Hard times in New York Town

Membres de Zorro ayant visiblement perdu de vue le coup de l'empowerment

Mon réseau Facebook secret


Pendant longtemps, j’ai cru que la seule fonction de Facebook était de me faire perdre deux heures de vie par jour. Mais ça, c’était avant. Avant que ma copine Flo ne me coopte dans un groupe Facebook secret « réservé aux femmes qui bossent dans les droits de l’homme ». On l’appellera Zorro mais son vrai nom est encore plus cool.

A l’heure actuelle, Zorro compte 1.576 femmes adeptes de l’empowerment, dont les world CV multilingues contiennent parfois un doctorat, souvent un passage par la cour pénale internationale, et toujours quelques années dans des zones de conflit tendax et exotiques. Le groupe est une sorte de salon où tu es en permanence invité à des séminaires sur les violences domestiques en Ukraine, à boire des godets au Lesotho, ou à répondre à des offres d’emploi rutilantes au Bangladesh. Bref, c’est un peu la communauté de l’anneau.

J’ai fini, moi aussi, par aller boire un godet à New York avec des membres de Zorro. Il y avait 20 filles en rade de boulot, dont moi, qui tournaient comme un banc de poissons affamés autour des deux filles qui elles avaient un boulot, mais étaient simplement venues boire des godets (les pauvres).

La vie est vraiment une sacrée pyramide alimentaire, ai-je soupiré, avec un sens aigu de l’observation.

us chapters

us chapters

2 Commentaires

Laisser un commentaire