uschapters
Hard times in New York Town

Le jour où tu décides de lâcher l'affaire sur la recherche de boulot de bureau et d'aller bosser déguisée à Time Square

Liste des jours


1 Le premier jour, quand tu écarquilles les yeux. Trois mètres devant toi, deux personnes se promènent. Elles portent un TShirt bleu, sur lequel est imprimé, en blanc, et en immense, la mention bien agressive : « are you free from sin ? » (être vous vierge de tout péché ?) ils sont à côté d’un stand « Bible Crusade ». Personne d’autre que toi ne semble trouver ça ouf.

2 Le jour où tu deviens effectivement blasé de ce genre de trucs (trois mois plus tard)

3 Le jour où tu fredonnes toute la journée famous blue raincoat, de Leonard Cohen. « New York is cold but I like where I’m living, there’s music on Clinton Street all through evening ».

Le jour où tu réponds très naturellement « god bless you » dans la rue à quelqu’un.

Le jour où, galvanisé par le concept de l’american dream, tu es à fond parce que tu as trouvé l’idée d’entrepreneuriat du siècle : faire une carte des rues de New York mentionnées dans les livres, films, chansons. Le jour d’après, tu réalises qu’il ya pas vraiment de business model lié au concept. Mais la fièvre de la création d’entreprise t’a saisie, c’est bon signe.

Le jour où tu lâches l’affaire sur la conversion celsius fahrenheit, et où tu lèves des sourcils ultra concernés quand quelqu’un mentionne l’atroce fièvre de son bébé « à 101°F » alors que bon, ça ne t’évoque rien

Le jour où tu es à donf quand on te propose un troisième repas de la journée à base d’huile et de protéine

Et, bon, sinon, ce à quoi ressemblent vraiment tes journées : les milliers de jours où tu t’emmerdes tellement à chercher du boulot, que tu préfères les passer à traquer sur Internet la moindre bribe d’information sur la rupture entre Véronique Sanson et Michel Berger. Et tu décides solennellement qu’entre France Gall et Véronique Sanson, tu es à fond Sanson. 

us chapters

us chapters

Laisser un commentaire