uschapters
Hard times in New York Town

Bienséances, ou Kate faisant taire Brinkley

Les notes à 34 ans


Bonne année Trump 1 tout le monde !

Après un silence radio pour cause de 1- partiels puis 2- vacances lointaines et familiales, me revoilà enfin avec l’objectif excessivement ambitieux de publier  un post et une photo par semaine tout au long de l’année 2017. The sky is the limit les amis.

Cette semaine, les partiels à l’américaine.

Après un semestre de cours passionnants (vraiment), il a fallu que j’écrive des disserts. Pour chacun de mes cours, le sujet était libre, du coup j’ai réfléchi à ce dont je voulais parler, puis je suis allée valider le sujet avec mes profs, puis j’ai écrit mes quinze pages interligne 1,5 par cours, en tentant de ne pas trop faire dodo sur mon clavier à 3h du mat.

Après, les profs ont corrigé, et on a eu les notes. Ca m’a fait bizarre, j’ai eu la même semaine un paquet de cheveux blancs soudainement apparus sur mon crâne, et mon premier A- (ce qui dans la série « tu es une vieille jeune » était un peu lourdingue de la part de mon corps). Comme je savais pas trop quoi faire du A-*, j’ai appelé ma mère pour qu’elle me félicite comme au bon vieux temps.

Encore après, sachant que les américains ont une tendance lourde à la félicitation imméritée, j’ai demandé à mes copaingues s’ils avaient eu des bonnes notes aussi (je voyais d’ici le truc où toute la classe avait A, comme les instits de mes enfants qui leur disent tout le temps « good job » même quand les enfants colorient mal). Et là trop bizarre : les américains ne divulguent pas du tout leurs notes. Au bout de 7 fois où, à la question « et toi t’as eu combien », les gens répondaient « sinon tu fais quoi ce WE » j’ai fini par demander très officiellement ce qu’était le délire je-garde-ma-copie-contre-mon-coeur-et-tu-sauras-pas-ce-qu’il-y-a-dedans, et très officiellement, on m’a répondu  : c’est privé les notes.

Donc, petit guide pratique « la pudeur aux US » : les notes, c’est non. Mais les salaires c’est oui. Et les cuisses de ta fille de deux ans c’est non.

To be continued.

 

* pour les cheveux blancs j’envisage la teinture mais ça me fait trop bader (mais il paraît que le henné c’est moche et ridicule) quelqu’un a des astuces?

us chapters

us chapters

5 Commentaires

  •    Reply

    J’ai ri au passage « j’appelle ma mère comme au bon vieux temps » ! mais c’est tout de même assez bizarre que les notes soient considérées comme relevant de l’intime (et pas vues comme une occasion comme une autre de show off )

    •    Reply

      ben ouaih, moi aussi. apparemment c’est un peu le prolongement de la politique anti-bullying à l’école, c’est pour protéger les faibles (je ricane)

  •    Reply

    Chouchou, les cheveux blancs c’est le nouveau sexy. Demerde-toi pour avoir des C, tu ressembleras plus rapidement à Fonelle – idole chic. Ne mets jamais, mais alors jamais de henné (sauf éventuellement sur les mains a un mariage d’amis marocains).
    https://m.youtube.com/watch?v=RsvPmg3OV4Y

  •    Reply

    Good job!
    Pour les poils blancs, je sais pas quoi te conseiller. Mais sinon ça va, le henné c’est pas la mort non plus. Sinon ya les colorations végétales! Ambiance grosse crise dans la salle de bains et ça tient même pas 2 semaines, mais c’est rigolo quand même.

    •    Reply

      je crois que je vais tenter le henné. j’en pleure d’avance à l’idée de ressembler à ma soeur à cheveux rouges.

Laisser un commentaire