uschapters
Hard times in New York Town

Membres d'un couple franco-américain en plein clash culturel sur la définition du couple

Le monde mystérieux des dates à Manhattan


Pour des raisons exclusivement sociologiques, je regrette parfois d’être trop maquée, trop munie d’enfants et accessoirement beaucoup trop enceinte pour pouvoir vivre des « dates », ce truc si typiquement new-yorkais.

Alors les « dates », c’est sortir ensemble, mais pas vraiment. En gros :

1/ pendant toute la phase de « dating », l’homme paie l’addition, la femme espère être rappelée (se référer à cet article incroyabilissime dégoté par Anne).

2/ tu t’embrasses et tu couches ensemble comme un couple à l’européenne …

3/ … mais tu peux « dater » plusieurs personnes à la fois, c’est toléré et même normal. Les new-yorkais « datent » donc avec une frénésie épuisante. Kevin mon copain kiné « date » une dizaine de personnes en même temps, le chiffre n’est pas dingue. C’est donc en quelque sorte du butinage légal.

4/ les sites de rencontre jouent un rôle capital. Il y en a un paquet, ça prend des plombes de remplir ton profil, mais après, tu peux tomber sur l’homme de ta vie – ou comme ma copine Irene, une pépite : la photo d’un gros chauve qui tient un énorme poisson -métaphore subtile- avec « Bonjour ! Je m’appelle X, je suis flic. On se voit ? » (l’anecdote est véridique, j’ai juste changé le prénom de Sophie).

5/ Après avoir « daté » pendant une période variant de quelques semaines à quelques années, la conversation de l’exclusivité s’impose. C’est à la fille d’ouvrir le sujet. Le couple peut alors décider de devenir « exclusif ».

6/ Dès que l’exclusivité est mutuellement consentie, tromper c’est mal. L’annonce d’exclusivité est donc faite à tes copains en grande pompe. Ce qui rajoute un étage à la construction sociale du couple « fiançailles-mariage-achat d’appart (ou pas)-gamins ».

7/ A ce moment là, tu deviens donc un couple à l’européenne.

Voilà voilà. En théorie c’est rigolo (et lunaire), en pratique tout le monde semble trouver ça hyper-insatisfaisant : les filles disent que c’est déprimant, les mecs râlent parce que c’est ruineux.

Et appel à témoins : si j’ai loupé des éléments clés, ou si vous n’êtes pas d’accord, merci de m’éclairer !! tout avis est précieux.

us chapters

us chapters

4 Commentaires

  •    Reply

    Ah oui quand même !!!
    Merci d’avoir éclairé ma lanterne sur ce sujet dont j’avais beaucoup entendu parler sans vraiment très bien comprendre de quoi ça retournait…

  •    Reply

    Bonjour, je viens de découvrir votre blog que j’aime beaucoup….. vous pouvez compter sur une lectrice supplémentaire ! Bonne continuation.

Laisser un commentaire