uschapters
Hard times in New York Town

Population de gros cools refaisant le monde devant un latté

Les cafés new-yorkais


… ont un gros nombre de points communs :

– de la brique apparente, rouge ou blanche

– des petits coeurs en crème dans ton café latte, fignolés avec sérieux et amour par des beaux baristas qui malheureusement ne te regardent ni avant, ni après avoir fait le petit coeur. J’étais d’ailleurs au désespoir de constater que dans « mon » café, le beau barista barbu avait fait exactement le même coeur à une grosse acariâtre qu’à moi.

– une passion pour le pop-rock d’il y a cinq ans (ça tombe bien, c’est l’époque où j’ai cessé de faire semblant de m’y connaître). La playlist doit tourner entre les cafés parce qu’on la retrouve de Williamsburg à Wall Street. Dedans il y a The Shins, les vieilles Arcade Fire, et la petite voix lassée du mec de Bright Eyes qui dit que « this is the first day of my life ». Parfois à trois heures d’intervalle, la même chanson peut passer deux fois.

– une clientèle quasi exclusivement composée, aux heures où je les fréquente, de gens qui travaillent en free lance sur leur mac. D’ailleurs il y a l’air d’avoir un « networking du café » très dynamique puisqu’il y a gros échange de cartes de visite entre mecs trop cools qui squattent sur leurs mac.

– beaucoup de tatouages classe, genre à base de nombre d’or (« I don’t know if you’ve heard about the Fibonacci suite »). Comme les tatouages me fascinent, je demande systématiquement l’explication aux serveurs. Il y a pas mal d’hommages un peu tristes à un père / frère disparu, mais tu sens aussi la volonté de se démarquer visuellement. Par ailleurs comme les mecs sont toujours hyper contents de raconter leur tatouage, c’est l’occasion de chopper un cookie gratos.

 

A noter, pour la rigueur de l’étude, que j’ai par principe exclu Starbuck. C’est d’ailleurs statistiquement une connerie parce qu’il n’y a de plus new-yorkais que de se trimballer avec son machin Starbuck à emporter

us chapters

us chapters

Laisser un commentaire