uschapters
Hard times in New York Town

Parents en croisade contre la constipation (communiqué du ministère de l'éducation nationale)

Le caca, le déménagement et les enfants (chapitre 1)


On avait pourtant acheté à Nayla plein de bouquins éducatifs à thématique « Jérôme le petit lapin change de maison, de langue, de copains et gagne un petit frère ou une petite soeur. Il est très content ».

Mais Nayla la froussarde n’a pas trouvé rigolo du tout de se taper tout d’un coup.

Et comme Nayla est plutôt du genre à témoigner son mécontentement en mode cinéma muet expressionniste (= vénère, mais sans les mots), sa réponse a été implacable : Du jour au lendemain, Nayla a arrêté de faire caca.

Au début, on a trouvé ça plutôt marrant. D’abord ça nous faisait moins de couches à changer, et puis comme je venais d’accoucher de Charlotte et qu’on était exténués, le trip scato nous faisait bien marrer. Je crois même que le simple mot « caca » nous faisait marrer. Du coup, dès que des copains venaient faire une petite visite post accouchement, on se poilait un coup en racontant ça.

Et puis après quatre jours passés à observer sa constipation sereine, on a commencé à flipper. C’est alors qu’on a commis l’erreur classique : « boah, je vais me faire un Doctissimo nocturne, ça va me rassurer ». Là on a figé : ce n’était qu’une longue liste de mamans désespérées qui se débattaient depuis quatre ans dans des histoires affreuses de constipations et de laxatifs au petit déj. Et qui en venaient à implorer leurs sales gamins de faire caca en disant « donne-moi ton petit cadeau ».

Nayla a continué à répondre tranquillement « pas caca » à nos questions de plus en plus angoissées, en continuant son puzzle.

Alors on a pris notre courage à deux mains (heureusement, on ne savait pas encore quelle dose immense serait requise), et on a décidé de s’atteler au problème.

us chapters

us chapters

Laisser un commentaire