uschapters
Hard times in New York Town

The way yoouuuuung lovers do

Comment trouver l’âme soeur à coup sûr


Déniché in extremis pour la St Valentin, un nouveau concept en carton : les matchmakers. Oui oui, la bonne vieille entremetteuse de la place du peuple à Shanghai, mais en version haut de gamme.

Amy Laurent, « relationship expert and executive matchmaker », présentée dans un article de Garance Doré comme « l’une des meilleures matchmakers des Etats-Unis », prononçait dans l’article de si réjouissants poncifs sur les relations amoureuses que j’ai voulu enquêter. Bilan, après étude approfondie de son site :

  • Dans la partie blog, la preuve que la collection Harlequin a encore de beaux jours devant elle. « J’ai reçu des nouvelles de l’un de mes clients et de sa fabuleuse blonde aux jambes interminables, à qui je l’ai présenté il y a peine deux mois. Ils m’ont appelé pour me dire qu’elle emménageait le mois prochain dans son triplex huppé de Tribeca ». Etc.
  • Encore plus flagrant : Joue au jeu des sept différences entre la partie « services aux hommes » et la partie « services aux femmes« . Le premier à avoir repéré toutes les incongruités* se verra offrir une séquence de matchmaking présidé par mes soins. Tremblez célibataires …

* exemple : on demande trois photos aux femmes, mais leur salaire aux hommes

us chapters

us chapters

Laisser un commentaire