uschapters
Hard times in New York Town

Albertine (j’en ai connu des comme toi)


Parlons de ce lieu un peu flippant, l’Albertine.

50 personnes m’en avaient parlé avant que j’y mette les pieds pour la première fois. J’ai donc fini par y trainer mollement mes guêtres.

L’idée, c’est que le très chic Antonin Baudry (co-auteur d’une BD de fou furieux, et accessoirement grosse star de la diplomatie française locale, la preuve c’est que même moi je le connais) a décidé que c’était pas possible de ne pas avoir de librairie française à New York. Jusqu’ici Antonin et moi on est en phase. Sauf qu’Antonin, contrairement à moi, a un entregent de maboule. Du coup tous les dieux du CAC 40 se sont penchés sur le berceau d’Albertine. C’est rénové par Louis Vuitton + Société Générale etc.Le résultat est magnifique, voute étoilée et sacs ultra classes avec un logo à soleil qui rappelle furieusement celui de chez Versace (oui oui j’ai vérifié sur google). D’un autre côté, tu as peur de faire des prouts sur le canapé pâtiné tellement c’est beau. Et je ne vois vraiment pas pourquoi une librairie devrait être un lieu intimidant.

Bref, j’ai dûment ligoté ma petite fille pour éviter qu’elle ne touche le moindre bouquin. Et je ne l’ai pas amenée aux lectures pour enfants du samedi matin. Elle y rencontrerait pourtant certainement des marmots Bonpoint, dont aucun ne fait des prouts sur les canapés. Mais je crois qu’on va s’en tenir à Barnes & Noble.

foolside

foolside

Laisser un commentaire